MENU

Trompe-l'œil ornant la façade d'un bâtiment ERDF de Canet-en-Roussillon

  • Localité : Canet-en-Roussillon
  • Pièce(s) : espace public
  • Technique(s) : trompe-l'œil

Cliquez sur n'importe quelle photo pour l'agrandir et faire défiler la galerie.

Le trompe-l'œil a parfois vocation à mieux intégrer des bâtiments à usage purement technique au sein de leur environnement. C'est le cas de ce trompe-l'œil réalisé sur la façade d'un local ERDF de la ville de Canet-en-Roussillon.

Le trompe-l'œil adresse quelques clins d'œil aux passants :

  • Une sonnerie à l'ancienne, en forme de cloche, semble suspendue au coin supérieur droit de la porte, d'où retombent les grappes fleuries de quelque arbuste grimpant ;
  • un pot de fleur, prenant appui sur le rebord tuilé de la porte, orne la fenêtre supérieure aux volets ouverts, dont les évents d'aération évoquent des persiennes ;
  • le mur figuré, au rebord tuilé, d'où ressortent le panneau du nom de la rue et un large vase, prenant appui sur le coffret électrique.

La façade est découpée de bas en haut en trois strates horizontales de hauteur croissante :

  • Le parterre de fleurs, qui matérialise l'assise du bâtiment, et d'où s'élèvent quelques colonnes de fleurs faisant la liaison avec les niveaux supérieurs ;
  • Un mur d'enceinte typique d'une maison individuelle, au rebord de tuiles, d'où se détachent la porte principale à droite et quelques plantes, tels que le lierre courant à l'angle gauche ;
  • Enfin, la partie supérieure, découpée horizontalement selon le nombre d'or, d'où émerge à gauche le haut des arbres d'un jardin qu'on devine prendre naissance derrière le mur, découpé sur un ciel bleu clair.